Petit détour à Helsinki

L’immense majorité des plaques présentées sur ce blog est, et sera, d’origine japonaise, mais il y aura parfois quelques exceptions. Nous ferons donc de petits détours quand l’occasion se présentera ! Dans cet article je vous emmène en Finlande, à Helsinki. Voici quelques couvercles de regards de chaussée à travers lesquels je vous propose de découvrir l’histoire de la capitale finlandaise.

D’Helsingfors à Helsinki

Depuis sa fondation par la Suède en 1550, la ville était appelée Helsingfors, avant de prendre son nom actuel lorsque la Finlande est devenue indépendante en 1917.

Helsinki-vesi, couvercle de regard de chaussée orné du blason de la ville d'Helsinki.
Plaque vue à Helsinki

Le finnois et le suédois sont les deux langues officielles de la Finlande. Ici, les expressions “Helsingin vesi” et “Helsingfors vatten” signifient donc la même chose : “eau d’Helsinki” dans ces deux langues. Au centre de la plaque se trouve le blason de la ville : une couronne au dessus d’une barque flottant sur des vagues.

Helsinki-450, autre couvercle figurant le blason de la ville d'Helsinki sous lequel est inscrit 450, soit le nombre d'années entre 1550 et 2000, les deux dates inscrites à droite et à gauche du blason.
Plaque vue à Helsinki : 1550 – 2000

Sur cette deuxième plaque, on retrove le blason au centre. On peut également lire les mots “Rakennusvirato”  en finnois et “Byggnadskontoret” en suédois qui signifient : Service des travaux publics. Mais ce qui est plus intéressant sur cette plaque ce sont les dates inscrites de part et d’autre du blason, 1550 et 2000. Comme nous l’avons vu, la ville a été fondée en 1550, donc cette plaque commémore les 450 ans de la ville d’Helsinki.

Le réseau d’eau d’Helsinki

Helsinki-pluie : un couvercle sur lequel des gouttes sont représentées en quatre cercle concentriques.
Plaque vue à Helsinki : Helsingin seudun ympäristöpalvelut

Sur cette autre plaque nous pouvons lire “Helsingin seudun ympäristöpalvelut”, c’est à dire “Direction des Services de l’Environnement de la région d’Helsinki” (Helsinki Region Environmental Services Authority) en finnois. Cette dernière est chargée du traitement des déchets et de l’assainissement de l’eau. Les deux groupes de lettres “HSY” et “HRM” sont les acronymes de son nom finlandais (Helsingin seudun ympäristöpalvelut), et de son nom suédois : Helsingforsregionens miljötjänster.
Les quatre cercles concentriques de gouttelettes reprennent le logo du HSY formé habituellement de seulement trois cercles de gouttes.

Helsinki-125 : Un autre couvercle de regard de chaussée avec le blason de la ville d'Helsinki sous lequel le nombre 125 est inscrit, soit le nombre d'années séparant 1876 et 2001, les deux dates inscrites à droite et à gauche du blason.
Plaque vue à Helsinki : 1876 – 2001

Sur d’autres plaques comme celle ci-dessus, ce sont les 125 ans du réseau d’approvisionnement en eau de la ville d’Helsinki qui sont commémorés. En effet, en 1876, ce réseau était aussi le premier réseau urbain d’approvisionnement en eau mis en place dans le Grand-duché de Finlande qui faisait alors partie de l’Empire russe.

Les fossiles de la baie de Kluuvi

Bande en cuivre traversant l'avenue Aleksanterinkatu - Les fossiles de Kluuvi

Témoins du passé maritime du quartier de Kluuvi, quatre segments métalliques traversent Aleksanterinkatu, l’une des principales rues d’Helsinki. Sur ces bandes de cuivre, larges de 8,5 cm, sont gravés les noms latins d’animaux et de plantes du littoral. Elles marquent l’ancien emplacement des rives de la baie de Kluuvi avant qu’elle n’ait été remblayée au cours du XIXe siècle.

Cette œuvre, “les Fossiles de Kluuvi” (Kluuvinlahti Fossils), a été imaginée par l’artiste finlandaise, Tuula Närhinen (1967- ) lors d’un concours organisé par le département des travaux publics de la ville d’Helsinki et le Musée d’art d’Helsinki, en 2003.

Par la suite, cette œuvre a été complétée par l’ajout de deux plaques de regard de chaussée qui figuraient dans le projet original mais qui n’ont été réalisées que bien après les segments de cuivre.

La première plaque est en bas-reliefs, elle représente trois poissons fossilisés comme figés au milieu d’un entrelacs d’au moins trois variétés d’algues.

Couvercle de regard de chaussée sur lequel figurent trois poissons fossilisés et des algues.
Plaque représentant des poissons fossilisés

La seconde plaque, gravée cette fois-ci, complète la première en présentant la vie littorale. Nous pouvons voir à droite, le squelette d’un oiseau avec ses plumes, et en haut, une grenouille. À la place des algues, ce sont ici des épis et des tiges de différentes plantes qui sont disposés sur le reste de la plaque. Les initiales “HKV” qui y sont gravées désignent  le Conseil municipal de la ville d’Helsinki (Helsingin Kaupunginvaltuusto).

Couvercle de regard de chaussée sur lequel figurent un oiseau et une grenouille fossilisés, des herbes et quelques empruntes de branches.
Plaque présentant un oiseau fossilisé

Une avenue chaleureuse

Ces deux plaques se situent à proximité des segments de cuivre vers le numéro 38 d’Aleksanterinkatu.

Emplacement des Fossiles du quartier de Kluuvi à Helsinki

De plus, la rénovation de la rue, en 2003, a été l’occasion d’installer un système de chauffage sous la chaussé pour permettre aux piétons de circuler facilement en hiver. Ainsi vous ne risquez pas de manquer ces plaques peu importe la saison pendant laquelle vous vous baladez sur Aleksanterinkatu.

Enfin, si l’histoire de la Finlande vous intéresse, découvrez en un peu plus en allant voir cet autre couvercle croisé à Turku.


Sources et ressources

Photos : Perce-image

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.