Une invasion de Pikachu à Yokohama ?

Nous voici à notre première étape dans notre quête des PokéPlak, ces plaques de regard de chaussée japonaises sur lesquelles des Pokémon sont représentés. Selon certaines rumeurs, des Pikachu auraient envahi le port de Yokohama. Pour vérifier cette information et aussi dans l’espoir de capturer ce fameux Pokémon, c’est ici que nous entamerons notre voyage.

Sommaire

Pikachu mâle offre une fleur à un Pikachu femelle (le bout de sa queue fini en forme de coeur) ; au fond l
PokéPlak de Yokohama – Deux Pikachu et un Goélise – Photo courtesy of yuji_uz_hagoromo

Coup de foudre à Yokohama

C’est en sortant de la gare de Sakuragichô de Yokohama que vous tomberez nez à nez avec un couple de Pikachu. Sur cette première plaque, un Pikachu mâle (à droite) semble avoir offert une fleur à un Pikachu femelle (à gauche). La femelle de cette espèce est reconnaissable à l’extrémité de sa queue en forme de cœur.

Quand on se place devant cette plaque, il suffit de lever les yeux pour découvrir les bâtiments du quartier d’affaire Minato Mirai 21 qui apparaissent à l’arrière-plan de la plaque. Toutefois, leur alignement laisse deviner que nos deux Pikachu se sont rencontrés ailleurs. Le décor de cette scène correspond à la vue que l’on a depuis la Promenade Kisha-michi qui suit une ancienne voie ferrée passant un peu plus loin. Observons attentivement ce qui est représenté ici.

Itinéraire entre la gare Sakuragicho et la Landmark Tower en passant par la promenade Kisha-michi

Yokohama Skyline

Sur cette PokéPlak, le premier bâtiment à gauche n’est autre que la Landmark Tower. Haute de 296 mètres, cette tour était la plus haute construction du Japon de 1993 à 2010. Fidèle à son nom, elle demeure un point de repère immanquable de la ville de Yokohama. A sa droite, on retrouve les trois tours (les tours A, B et C) en escalier du Queen’s Square Yokohama, ouvertes en 1997.

Enfin, pour compléter le paysage, nous retrouvons tout naturellement à droite une grande roue qui représente la Cosmo Clock 21. Inaugurée en 1989, elle se trouvait à l’origine dans l’enceinte du parc Cosmo World au pied des actuelles Queen’s Square Yokohama. Entre 1997 et 1999, elle a été déplacée de quelques centaines de mètres sur l’île du débarcadère de Shinko (新港, “nouveau port” en japonais). Depuis son inauguration, cette grande roue est la plus grande horloge du monde.

Ce quartier se prête aux promenades et mérite d’être arpenté de jour comme de nuit. D’autant plus qu’en 2016, le cadran ainsi que toutes les ampoules de la Cosmo Clock 21 ont été remplacés par des LED permettant une grande variété de jeux de lumière.

Pour terminer la description, un Goélise, l’équivalent des mouettes parmi les Pokémon, remplace cet oiseau emblématique de la ville.

Informations cachées

Mon Zarbimage m’indique que l’artiste qui a créé le design de cette PokéPlak s’est amusé à cacher le nom de Pikachu ainsi qu’un cœur.
Les avez-vous trouver ?

Poképlak de Yokohama où sont mis en valeur les lettres du nom PIKACHU cachées dans l'image ainsi qu'un coeur.
Un cœur et les lettres composant le nom PIKACHU
Photo originale par yuji_uz_hagaromo

En me renseignant, j’ai appris que cette plaque a été installée ici en 2019, à l’occasion d’un grand événement qui mettait Pikachu à l’honneur.

Déferlante de Pikachu

“Éruption de Pikachu ! 2019” (Pikachu tairyô hasseichû ! 2019, ピカチュウ大量発生チュウ!2019) tel est le nom de l’événement qui a touché la ville du 6 au 12 août 2019. Pendant une semaine, des spectacles avec des dizaines de Pikachu géants se sont déroulés dans le quartier de Minato Mirai 21.

Parmi les animations on retrouvait également le Pokémon GO Fest 2019. Ce rassemblement exceptionnel pour les dresseurs Pokémon se tenait dans trois parcs à proximité de la gare de Sakuragichô. Le Parc Rinko, le Parc Akarenga et le Parc Yamashita sont tous trois situés au bord de la baie. Aux alentours de ces parcs, les dresseurs pouvaient partir à la recherche de quatre PokéStop exclusifs associés à des plaques que nous allons voir de plus prés.

Capitaine Pikachu et son équipage

Les quatre plaques ci-dessous et les PokéStop qui correspondaient ont disparu depuis le 1er septembre 2019. Nous arrivons donc trop tard pour pour attraper un de ces Pikachu. Toutefois, leur photos circulent toujours sur le net. Je vous propose donc de nous attarder encore un peu à Yokohama avant de continuer notre aventure.

( Photo Courtesy of shikoren4500 )

Sur les disques vissés au centre de chaque plaque on retrouve un Pikachu en costume de marin. On remarque aussi une syllabe de Yokohama et des motifs répétés à l’arrière-plan. Chaque plaque a une couleur dominante.

YO

Pour la première syllabe, Pikachu nous salue. Il est vêtu d’une veste et d’une casquette de capitaine. La couleur dominante est le bleu. Quant aux motifs, on voit une ancre et un grand voilier. Ceux-ci font référence à l’activité portuaire de Yokohama mais également au Nippon Maru dont nous avions parlé lors d’un précédent passage dans ce quartier.

KO

Sur les trois autres disques, les Pikachu sont en costume de matelot reconnaissable à une simple casquette et un foulard. La couleur dominante de cette deuxième plaque est le rouge comme la rose et le bâtiment qui y sont représentés à l’arrière-plan. Cette plaque était située entre le parc Yamashita et le parc Akarenga. D’un côté on trouve une roseraie et de l’autre les anciens entrepôts des douanes, en briques rouge, appelés Yokohama Akarenga sôko. Au delà de leur association chromatique, ces deux emblèmes de Yokohama sont des témoins de l’histoire de ce port au cours du XXème siècle.

De briques et de roses

Les deux anciens entrepôts de la douane ont remplis leur fonction des années 1911 et 1913 jusqu’en 1989 quand la modernisation du commerce maritime les ont rendus obsolètes. Après quelques années de rénovation et de renforcement de leur structure, ces deux bâtiments en briques rouges ont réouvert au public le 12 avril 2002. Ils occupent une place importante pour les habitants de Yokohama, d’une part car ils ont traversé le XXème siècle en résistant au grand séisme de 1923, puis à la guerre et d’autre part car aujourd’hui ils offrent une vue magnifique sur la baie et sont devenus un lieu de détente avec des boutiques, des restaurants et des espaces pouvant accueillir des expositions, des conférences ou des salons.

La rose, quant à elle, n’est pas là uniquement en raison de la roseraie du parc Yamashita. Lors du centenaire de la fondation de la municipalité, en 1989, cette fleur a été désignée comme emblème de la ville car les roses modernes appartiennent à l’histoire du port de Yokohama. D’abord parce qu’après leur introduction par les Britanniques (à partir de 1867), l’engouement pour ces roses importées a donné lieu à l’organisation d’expositions et de concours jusqu’à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Ensuite, car en 1949, les Etats-Unis offrirent des rosiers pour reconstituer les roseraies détruites. De nos jours, il est possible d’admirer ces fleurs dans plusieurs parcs dont huit sont situés à proximité de la baie de Yokohama.

HA

La couleur dominante de ce disque est le violet. En motifs de fond, on retrouve la Landmark Tower et la Cosmo Clock 21. Les plaques Yo, Ha et Ma sont situées à proximité des sites qui sont représentés sur elles.

MA

Sur ce dernier disque de couleur verte, en fond on retrouve le pont de la baie de Yokohama (également représenté sur d’autres plaques de regard de chaussée de la ville) et un dernier bâtiment à la forme singulière qui fait partie de l’identité visuelle du quartier de Minato Mirai 21. Il s’agit du Yokohama Grand Intercontinental Hotel ouvert en 1991.

En conclusion, on constate que la ville de Yokohama a préservé son héritage tout en réinventant son identité visuelle entre la fin des années 1980 et le début des années 1990.

  • PokéPlak avec Pikachu capitaine et le Yo de Yokohama sur un fond bleu à motifs d'ancre et de navires
  • PokéPlak avec Pikachu matelot et le Yo de Yokohama sur un fond rouge à motifs de roses et d'entrepôts en briques
  • PokéPlak avec Pikachu matelot et le Yo de Yokohama sur un fond violet à motifs de grande roue et de tour
  • PokéPlak avec Pikachu matelot et le Yo de Yokohama sur un fond vert à motifs de pont et de d'immeuble

Il est temps de nous remettre en route. Il parait qu’on peut trouver des starter de la première génération dans une ville de la banlieue de Tôkyô. Puisque ce n’est pas très loin, ce sera notre prochaine étape !

Yokohama dans les jeux Pokémon selon Trxns

Sources et ressources

Photos :
Plaque des deux Pikachu par @yuji_uz_hagoromo
Plaques YO-KO-HA-MA par @shikoren4500

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.