Un autre château à Nagoya

Nous parlions du château de Nagoya dans l’article précédent. À présent, ce n’est pas d’un château fort dont je vais vous parler mais d’un château d’eau. Plus précisément du plus vieux château d’eau de la ville de Nagoya, celui d’Higashiyama (Higashiyama kyûsuidô, 東山給水塔), mis en service en 1930.

Le château d’eau de Higashiyama à Nagoya

Château d’eau

Haut de 37,85m, ce château d’eau peut contenir jusqu’à 300m cubes d’eau. Il a été utilisé pour la distribution de l’eau potable jusqu’en 1973, avant d’être exclusivement employé en tant que réserve d’eau pour les secours, à partir de 1979. Il est donc logique de le retrouver sur la plaque de bouche d’incendie (shôkasen, 消火栓) dont nous allons parler ici.

Plaque de Nagoya, pour le centenaire du réseau des eaux, figurant des anciens bâtiments de la ville
Plaque d’incendie vue à Nagoya

Le 08/08 à Nagoya

Le château d’eau d’Higashiyama est représenté dans la partie gauche de la plaque. À l’origine, son sommet était plat. C’est seulement en 1983 qu’une toiture conique a été ajoutée.

Habituellement, le château d’eau n’est pas accessible au public, mais deux jours par an, celui-ci ouvre ses portes : le jour de l’équinoxe de printemps (autour du 20-21 mars) et le 8 août.

Le premier, car c’est un jour férié national. Le second, car le 08/08 est surnommé « maruhachi no hi »  en référence au blason servant de logo à la ville de Nagoya. Le caractère qui représente le chiffre 8 inscrit dans un cercle (maruhachi, ㊇), car « 0 8 » peut se lire « maru hachi », de plus « maruhachi no hi » peut être compris soit simplement comme « le jour du maruhachi » soit comme « le jour tout en huit » car il tombe en août. On retrouve d’ailleurs le maruhachi en haut au milieu de cette plaque.

En attendant le mois d’août, voyons ce que cette plaque veut encore nous raconter.

Une plaque d’anniversaire

Sur le reste de la plaque, on retrouve le logo célébrant les 100 ans du service de distribution d’eau potable de la ville de Nagoya dont nous avons parlé dans un précédent article. Dans la moitié inférieure de la plaque, on voit un long bâtiment représenté en perspective. Il s’agit de l’ancienne station de pompage du centre de filtration d’eau Nabeya-ueno (Nabeya ueno jôsuijô kyû dai ichi pon’pu sho, 鍋屋上野浄水場旧第一ポンプ所), le premier centre de filtration d’eau pour la ville de Nagoya, mis en service en mars 1914.

Ce bâtiment rectangulaire de 15m par 30m, est remarquable par son aspect inspiré de l’architecture européenne. Les briques rouges de ses murs ont été importées d’Angleterre, et son toit culminant à 13m, est couvert d’ardoises. Pour ses cent ans, le bâtiment a même été restauré et renforcé selon les normes antisismiques. À cette occasion, une partie des briques rouges a été réutilisée pour créer le patineur géant que nous avons croisé dans un autre article.

Localisation du Nabeya Ueno

Comme sur la plaque où l’on apercevait le château de Nagoya, on devine deux caractères presque cachés sur le mur latéral du bâtiment. Là aussi, on peut lire jôsui (上水), soit l’équivalent d’ « eau potable », ce qui renvoie à la fois au rôle de ce bâtiment lorsqu’il était en fonction et à celui du château d’eau mais nous apprend également que cette plaque donne accès au réseau d’eau potable.

  • Cliquez sur les boutons suivant pour retrouver les articles présentant les autres plaques du centenaire de Nagoya :

Sources et ressources

Photo : Perce-image

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.